Journal de Bord

Suite à l’attribution du prix A.R.T.S 2010, nous avons entamé une période de recherche artistique, notamment en lien avec plusieurs scientifiques.

Cette recherche s’est notamment appuyé sur plusieurs résidences permettant d’expérimenter les idées et principes projetées pour le spectacle.

Résidence à la Maison Salvan : du 10 au 16 janvier 2011

Premières expérimentations lumineuses et scénographiques

Résidence à l’ISTS : du 10 au 16 avril 2011

Recherche scénographique et exploration des sources lumineuses

Résidence à l’Hexagone Scène Nationale, Meylan : du 26 avril au  6 mai 2011 

Mise en oeuvre des recherches sur le plateau et présentation publique du travail en cours

Résidence au Fresnoy, Tourcoing : du 29 août au 9 septembre

Finalisation du dispositif informatique d’écriture et conception de l’implantation sonore.

Résidence à l’Hexagone Scène Nationale, Meylan : du 19 au 29 septembre 2011

Écriture lumière/son/scénographie et présentation publique d’une maquette du spectacle

Résidence à la Chartreuse, Villeneuve-lèz-Avignon : du 2 au 15 novembre 2011

Il était initialement prévu de développer lors de cette résidence l’écriture de la maquette du spectacle. Cependant, la salle proposée se révélant techniquement inadaptée, nous avons réalisé un travail d’écriture lumière/son/scénographie spécifique au lieu.

__________________

Suite à cette première phase de recherche sur la lumière, nous avons entamé une deuxième phase de recherche, sur les moyens d’agencer les différents matériaux (son, lumière, scénographie…) dans une même écriture-composition.

Dans cette optique, nous sommes artistes en résidence au SCRIME/LaBRI dans le cadre du projet de recherche Iscore. Ce logiciel, développé par le LaBRI, permet l’écriture conjointe de divers matériaux artistiques, tels que son, lumière, vidéo, machineries, etc..

Résidence au LaBRI, Talence, 31 : du 15 au 29 juin 2012

Après avoir collaboré au cours de l’année avec les chercheurs et ingénieurs du LaBRI sur la conception de l’interface du logiciel, nous le mettrons en application lors de deux semaines d’expérimentation sur le plateau d’Hémicyclia, salle de réalité virtuelle du LaBRI.

Les recherches artistiques que nous mènerons au cours de cette résidence seront présentées au public le 29 juin dans une petite forme d’une demi-heure environ, qui mettra en oeuvre divers moyens sonores, visuels ou sensitifs, afin de questionner les modalités habituelles de notre perception de l’espace.