Recherche autour de Nocturnes

Nous avons mené, tout au long de l’année 2013, une démarche de recherche sur la lutherie intermedia et la transmission artistique autour de la série Nocturnes.


Le premier volet du projet de recherche autour de ces spectacles  a mis en œuvre une démarche collaborative de recherche et de développement autour d’une lutherie intermedia permettant d’écrire et d’interpréter ces spectacles.

Cette lutherie est composée :

  • d’un environnement logiciel (jamoma) permettant d’organiser et d’unifier dans un même ensemble cohérent les différents paramètres des divers matériaux expressifs ;
  • d’un séquenceur (i-score) permettant la création des scénarios interactifs complexes composés de plusieurs couches de temps parallèles agissant sur ces paramètres ;
  • enfin d’interfaces gestuelles permettant d’agir physiquement sur les paramètres expressifs les plus pertinents à la “mise en jeu” du spectacle.

La conception et la réalisation de cette lutherie a été confrontée tout au long du projet de recherche à un usage concret lors d’expérimentations sur les dispositifs scénographiques des spectacles, notamment dans le cadre du projet de recherche OSSIA, financé par l’Agence Nationale de la Recherche.
Ces expérimentations ont ainsi permis de produire des retours d’usage pour les artistes, les scientifiques et les développeurs et ainsi de valider et d’améliorer progressivement les prototypes logiciels et matériels (interfaces).


 

Par ailleurs, dans un souci de transmission de notre expérience artistique au public, ont été mis en place des ateliers expérimentaux basés sur ces mêmes dispositifs scénographiques.
Afin de partager au mieux les enjeux esthétiques de la démarche artistique, ces ateliers sont composés d’un volet pratique mettant à disposition du public une version adaptée de la lutherie, notamment sur des interfaces tactiles (tablettes iPad).
La mise en place de ces ateliers a impliqué la conception d’une méthodologie générale de transmission, passant notamment par la mise au point de dispositifs interactifs permettant l’appropriation progressive de cette lutherie et de ses rapports aux matériaux mis en jeu.
L’expérience générée pendant les ateliers expérimentaux permettra alors de concevoir à l’issue du projet de recherche un miniature interactif, qui pourra ensuite être diffusé dans des contextes institutionnels (écoles, centre de soins…) ou domestiques. Cette expérience pourra également servir de base pour la conception ultérieure de dispositifs de transmission «pérennes», à plus grande échelle.


Le schéma synoptique ci-après montre les articulations entre les divers volets du projet.

Les partenaires impliqués dans le projet sont :

  • l’Arboretum / les Baltazars : Coordination du projet / direction artistique
  • LaBRI/SCRIME : Acccueil en résidence et développement du logiciel i-score
  • GMEA, Centre National de Création Musicale d’Albi : Accueil en résidence, développement de l’environnement jamoma et collaboration autour des ateliers
  • le Phénix, Scène Nationale de Valenciennes : Accueil en résidence et relation au public
  • EDESAC : Expertise scientifique sur la méthodologie de transmission artistique et l’interactivité

Co-financement par le fonds Expériences Interactives de Pictanovo.

Synoptique de la recherche autour de Nocturnes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s